Commodity wrap - Oil, gold, coffee, CO2 emissions

14:08 20 mai 2021

Oil:

  • Les progrès significatifs concernant un éventuel accord nucléaire entre les États-Unis et l'Iran exercent une pression à la baisse sur le marché du pétrole brut.
  • L'augmentation potentielle de la production de pétrole de l'Iran pourrait atteindre 2 millions de barils par jour. La production reprendra progressivement, mais cela perturbera la situation actuelle de déficit.
  • D'autre part, la levée des sanctions contre l'Iran a suscité des critiques en raison du récent conflit au Moyen-Orient.
  • Les discussions actuelles n'aboutiront probablement pas à la signature de l'accord d'ici le 21 mai, mais la pression sur le marché pétrolier est visible
  • Une chute du prix du WTI en dessous de 62,5 pourrait faire craindre des baisses plus importantes à court terme. Un autre support solide se situe autour de 61 et 60 dollars le baril.
  • Toutefois, la hausse potentielle de l'EURUSD au-dessus de 1,23 devrait atténuer les préoccupations actuelles concernant l'augmentation de l'offre.
  • La récente augmentation significative des prix des quotas de CO2 pourrait réduire considérablement les marges de raffinage, indiquant une réduction potentielle de la demande et des prix plus élevés pour le consommateur. L'augmentation des coûts varie de 40 cents à 1,5 $ par baril pour les raffineurs européens, selon les calculs de Bloomberg.

Le cours du pétrole a cassé la ligne de tendance haussière à court terme. Le retracement de 50% de Fibonacci de la dernière vague baissière est très important pour les haussiers. Si le cours ne repasse pas au-dessus, la prochaine cible des vendeurs sera le retracement de 38,2% et le support à 61 dollars le baril. Source : xStation5
 

Gold:

  • Le récent sell-off observé sur le marché boursier et les crypto-monnaies, a redonné confiance aux investisseurs dans l'or.
  • JP Morgan souligne que le récent sell-off des crypto-monnaies a conduit à l'abandon du bitcoin par les grandes institutions au profit de l'or. D'autre part, il convient de rappeler que JP Morgan reste sceptique quant au marché des crypto-monnaies, et des voix du marché affirment également que la vente sur le marché des crypto-monnaies a été créée précisément pour que les institutions puissent acheter des actifs numériques moins chers.
  • Le marché de l'or reste toutefois nettement plus important que le marché des crypto-monnaies. Actuellement, les fonds ETF détiennent environ 100 millions d'onces. La valeur de toutes ces onces est environ 10 fois inférieure à la capitalisation totale du marché des crypto-monnaies. Il convient toutefois de souligner que les ETF ne représentent qu'une petite fraction de l'ensemble du marché de l'or.
  • Le TNOTE a trouvé un support fragile autour de 132 points, une baisse en dessous de ce niveau pourrait prolonger la correction actuelle des cours de l'or.
  • Actuellement, le premier support majeur est situé autour de 1 850 $ et est marqué par la limite inférieure de la structure Overbalance. Le prochain support se trouve à 1 833 $ et coïncide avec le retracement de Fibonacci 23,6 et la ligne de tendance à la hausse.
  • Actuellement, l'or reflète presque fidèlement les mouvements du dollar américain et ce sera l'un des aspects clés à court terme.
  •  Le comportement des ETFs a changé récemment, la dernière semaine d'avril et la première semaine de mai sont marquées par des achats nets parmi les fonds.
  • Fin potentielle de la convergence des positions courtes et longues lorsque l'on regarde les données CFTC. Les spéculateurs reconstituent des positions longues, contribuant à un net rebond des positions nettes par rapport aux niveaux les plus bas depuis 2019.

Les ETF ont acheté de l'or au tournant d'avril et de mai. Source : WGC
 

Les positions longues commencent à augmenter, les positions courtes se réduisent. Les positions nettes rebondissent depuis le creux de court-terme, le plus bas depuis 2019. Source : Bloomberg

Le support clé pour l'or est situé autour de 1 850 $ l'once et est marqué par la limite inférieure de la structure Overbalance. Source : xStation5
 

Coffee:

  • Il y a de plus en plus d'incertitude concernant la récolte de café au Brésil et dans le reste de l'Amérique du Sud.
  • Le cours a de nouveau franchi la barre des 150 cents la livre et s'approche des sommets de 2016.
  • L'ouverture des économies, et du secteur de la restauration en particulier, devrait soutenir la demande de café
  • D'autre part, les stocks sur les bourses du café sont toujours en nette augmentation, la baisse récente a été réduite de deux tiers
  • Grande inégalité dans le comportement des investisseurs sur le marché des contrats : le nombre d'investisseurs commerciaux vendeurs (hedging) est en augmentation. Cette situation crée un backwardation sur le marché. Les producteurs et autres acteurs commerciaux du marché veulent s'assurer un prix en cas de changement des facteurs fondamentaux. Les spéculateurs eux-mêmes ne sont pas aussi optimistes (les spéculateurs ont généralement un positionnement opposé à celui des agents commerciaux).

Les stocks de café augmentent. Dans le passé, la situation où le prix augmentait en même temps que le niveau des stocks n'a pas duré longtemps. Néanmoins, la hausse actuelle est alimentée par les problèmes de production attendus et une reprise significative de la demande. Source : xStation5

Il y a une très grande différence entre les vendeurs et les acheteurs commerciaux. Il n'y a pas de telles disproportions parmi les spéculateurs. Néanmoins, l'absence de grands changements d'une semaine à l'autre signifie que le rallye actuel n'est pas menacé à court terme. Source : CFTC
 

EMISS:

  • Les permis d'émission ont fortement baissé au cours des deux dernières sessions.
  • Comme nous l'avons souligné dans l'article de la semaine dernière, les prix ont pu être exposés à des baisses dues au démarrage du système d'émission britannique, ce qui pourrait inciter les négociants et spéculateurs à fermer leurs positions.
  • Les prix des émissions britanniques ont commencé à partir de 50 £ par contrat
  • L'Union européenne envisage d'introduire une "taxe sur les émissions" sur l'importation de produits provenant de pays qui n'ont pas de dispositif de réduction des émissions de carbone. Une telle situation réduirait la posture défavorable des entreprises européennes et accélérerait la transformation énergétique, ce qui pourrait faire baisser les prix à long terme. D'autre part, les fondamentaux et les perspectives d'avenir soutiennent les prix du carbone, tant dans l'UE qu'au Royaume-Uni.

Le système d'échange de quotas britannique a été lancé hier (19 mai) et le prix a testé le retracement de Fibonacci 23,6% de la récente vague de hausse. De plus, la structure Overbalance de la dernière correction majeure n'a pas été cassée. Source : xStation5

 

Nous vous informons que le registre des recommandations est disponible sur demande.

Avertissement : X-Trade Brokers DM S.A. fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations traitant des marchés ainsi que les analyses fournies ont été développées de manière fiable et avec un devoir de diligence raisonnable, sur la base de sources fiables et dignes de confiance, cependant elles le sont à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil ou une sollicitation d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. X-Trade Brokers ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, à condition que X-Trade Brokers DM S.A. agisse avec diligence, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de positions sur son compte de trading.Toute personne agissant sur la base de ces informations le fait à ses propres risques. Aucune étude fournie ne tient compte des objectifs d’investissement spécifiques, de la situation financière et des besoins de toute personne particulière qui pourrait la recevoir.

Il est essentiel de noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Accès à des CFD dont le risque de perte est limité au capital investi. Ces instruments présentent un risque extrêmement élevé de par l'utilisation d'un effet de levier.

Partager :
Retour