Commodity Wrap - Oil, Natural Gas, Cotton, Gold (05.10.2021)

13:06 5 octobre 2021

Oil

  • L'OPEP+ a décidé de maintenir sa politique d'augmentation de la production.

  • La production de l'OPEP+ augmentera de 400 000 bpj en novembre.

  • Les États-Unis et l'Inde ont appelé à des hausses de production plus importantes.

  • Selon S&P Platts, le déficit du marché pétrolier devrait atteindre 1,2-1,5 millions de bpj en octobre et 0,8-1,0 millions de bpj en novembre.

  • L'OPEP+ suppose que l'augmentation de la demande ralentira au cours du dernier trimestre de 2021.

  • L'OPEP+ ne veut pas trop augmenter la production car le risque de voir la demande frappée par la quatrième vague de la pandémie de Covid-19 reste réel.

  • BofA prévoit que le prix du pétrole atteindra 100 dollars le baril en cas d'hiver froid.

  • JPMorgan affirme que les investissements actuels dans de nouveaux projets sont faibles et pourraient ne pas suffire à couvrir l'augmentation de la demande prévue d'ici 2025.

  • JPMorgan entrevoit également la possibilité d'une augmentation de la demande de pétrole en raison des prix élevés du gaz naturel.

  • La hausse des prix des carburants aux États-Unis fait craindre à Wall Street une inflation plus persistante et une action potentielle de la Fed pour la combattre.

  • L'OPEP dispose d'une grande capacité de réserve ; le scénario d'un pétrole atteignant 100 dollars est donc réel mais ne devrait pas durer longtemps.

  • Le ministre irakien du pétrole a déclaré que le niveau actuel des prix du pétrole commence à poser problème aux consommateurs.

La politique de l'OPEP+ suppose que la production sera augmentée jusqu'en octobre 2022. Le graphique ci-dessus montre que les récentes augmentations de la production ont été en réalité inférieures à ce que l'OPEP+ a autorisé. Source : Contexte énergétique

Selon JPMorgan, le déficit moyen pour la période 2022-2025 pourrait atteindre 1,7 million de bpj. Cela dit, l'équilibre du marché pourrait dépendre non seulement du rythme des augmentations de production dans les pays de l'OPEP+, mais aussi dans des pays comme le Venezuela ou l'Iran. Source : JPMorgan

L'OPEP dispose de beaucoup de capacités de production inutilisées. Source : Bloomberg

La courbe des contrats à terme sur le pétrole est de plus en plus raide, ce qui indique une augmentation de la demande à court terme. Source : Bloomberg

Natural Gas

  • Les prix du gaz naturel en Europe continuent d'augmenter et ont atteint 110 euros par mégawattheure (MWh).

  • JPMorgan s'attend à ce que la demande commence à se déplacer du gaz naturel vers le pétrole et le charbon.

  • D'autre part, le charbon est très cher et sa disponibilité sur le marché est actuellement limitée. 

  • Les stocks américains de gaz naturel ont considérablement augmenté la semaine dernière. D'autre part, la production de gaz naturel aux États-Unis reste assez peu sensible aux récentes hausses de prix. Une telle situation montre que la reprise des prix a encore un soutien fondamental.

Les prix du gaz naturel en Europe continuent d'augmenter, tandis que les prix aux États-Unis évoluent en range. Toutefois, la production américaine n'a pas encore été entièrement rétablie après les récents ouragans. Source : Bloomberg

Cotton

  • Les exportations américaines vers la Chine ont considérablement diminué récemment

  • Les prix du pétrole continuent d'avoir un impact important sur les prix du coton, en raison des augmentations des prix des alternatives au coton

  • Il est intéressant de noter que la qualité des récoltes aux États-Unis se détériore mais reste supérieure à la moyenne sur 5 ans - les conditions météorologiques dans les États du sud restent solides et pourraient améliorer les perspectives de récolte.

  • Les prix élevés du coton continueront également à alimenter l'inflation aux États-Unis et dans le monde, et à la soutenir à des niveaux élevés.

  • La courbe des contrats à terme pour le coton est en backwardation. Les prix à l'horizon d'un an sont inférieurs d'environ 15 cents par livre.

Les exportations américaines de coton vers la Chine ont augmenté ces dernières semaines. Source : Bloomberg
La situation actuelle commence à ressembler à celle de 2010. Si les prix du pétrole continuent d'augmenter et que les conditions météorologiques s'avèrent défavorables à la récolte, les prix du coton pourraient s'envoler. Source : xStation5
 

Gold

  • La volatilité du marché de l'or a été élevée récemment

  • Les perspectives de politique monétaire suggèrent que le prix de l'or devrait se trouver sous pression

  • Les spéculateurs réduisent leurs positions longues, les ETF commencent à vendre leurs avoirs en or.

  • Le bitcoin a repris son ascension, le Nasdaq sous-performe - l'or ne doit pas nécessairement servir de valeur refuge pendant les turbulences du marché, surtout si le dollar américain se renforce.

  • Les rendements restent un facteur clé pour les prix de l'or à l'avenir.

Les ETF vendent de l'or. Les avoirs en or des ETF sont tombés à leur plus bas niveau depuis le début de l'année. Source : Bloomberg
Les rendements restent un facteur clé pour les prix de l'or. Source : Bloomberg

 

 

 

Événement XTB exceptionnel à ne pas manquer ! Inscription gratuite ci dessous.

Nous vous informons que le registre des recommandations est disponible sur demande.

Avertissement : X-Trade Brokers DM S.A. fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations traitant des marchés ainsi que les analyses fournies ont été développées de manière fiable et avec un devoir de diligence raisonnable, sur la base de sources fiables et dignes de confiance, cependant elles le sont à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil ou une sollicitation d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. X-Trade Brokers ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, à condition que X-Trade Brokers DM S.A. agisse avec diligence, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de positions sur son compte de trading.Toute personne agissant sur la base de ces informations le fait à ses propres risques. Aucune étude fournie ne tient compte des objectifs d’investissement spécifiques, de la situation financière et des besoins de toute personne particulière qui pourrait la recevoir.

Il est essentiel de noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Accès à des CFD dont le risque de perte est limité au capital investi. Ces instruments présentent un risque extrêmement élevé de par l'utilisation d'un effet de levier.

Partager :
Retour