Commodity Wrap - Oil, Silver, Copper, Sugar (04.05.2021)

14:09 4 mai 2021

Oil

  • L'OPEP+ n'a pas modifié sa recommandation concernant la production de pétrole au cours des 3 prochains mois

  • Goldman Sachs s'attend à ce que le prix du Brent atteigne 80 dollars le baril au cours de la phase actuelle de la hausse.

  • La performance du dollar américain pourrait être l'un des facteurs clés pour le pétrole, ainsi que pour les autres matières premières.

  • La résistance clé pour le Pétrole se trouve à 70 $ et est marquée par les sommets de court-terme de 2019. La prochaine résistance majeure se situe à 77 $, où se trouvent la ligne de tendance à long terme à la baisse et la limite supérieure du canal ascendant.

Le pétrole a réagi avec retard au renforcement du dollar. La paire EURUSD se maintient au-dessus de 1,20 à l'heure de la rédaction de ces lignes. Si la principale paire de devises devait tomber en dessous, les acheteurs de pétrole pourraient avoir du mal à pousser le cours du Brent vers 70 $. Source : xStation5

Les stocks américains sont proches de la moyenne quinquennale pour la période actuelle. Le niveau des stocks américains devrait se stabiliser jusqu'à la mi-juin. En revanche, si les stocks continuent de baisser, un signal positif pour les prix du pétrole serait envoyé. Source : Bloomberg

Silver

  • La société australienne Perth Mint laisse entrevoir une augmentation de la demande de pièces en argent. La société a déclaré que la demande de pièces d'argent de 1 once dépasse la capacité de production.

  • Perth Mint a déclaré que les ventes en avril ont atteint près de 1,8 million d'onces, marquant une augmentation de 12,4 % en glissement annuel. Toutefois, les ventes ont diminué de 15 % en glissement annuel.

  • Le cours de l'argent a augmenté d'environ 6 % en avril, ce qui constitue le meilleur mois pour le métal précieux depuis le début de l'année.

  • Une potentielle figure en épaule-tête-épaule inversée peut être repérée sur le graphique, avec une ligne de cou à environ 26,80 $ l'once. La zone des 27 $ peut faire office de résistance. La cible potentielle se situent vers les sommets d'août 2020 et de janvier 2021 (29,65 $).

  • Commerzbank s'attend à ce que les flux entrants dans les ETF de métaux précieux reprennent bientôt. La situation pourrait entraîner une augmentation de la volatilité sur les marchés de l'or et de l'argent.

  • La Banque mondiale prévoit que le cours de l'argent augmentera de 22 % en 2021. Jusqu'à présent, le métal précieux a atteint son plus haut niveau depuis le début de l'année, soit 2 %. Néanmoins, il surpasse toujours l'or, qui a chuté de près de 6 % depuis le début de l'année.

L'argent pourrait franchir la ligne de cou de la configuration en ETE inversée. L'objectif potentiel se situe dans la zone des 29,65 $. Source : xStation5
Depuis le début de l'année, les flux entrants dans les ETF sur l'argent restent positifs. Jusqu'à présent, les données ne laissent pas présager de reprise. La demande des ETF a été un facteur clé de l'évolution des cours l'année dernière. Source : Bloomberg

Copper

  • Les stocks de cuivre sur les plus grandes bourses mondiales ont recommencé à baisser. Les stocks diminuent principalement sur le London Metal Exchange

  • La Banque mondiale prévoit une augmentation de 30 % du prix des métaux industriels cette année et s'attend à une correction à la baisse en 2022.

  • Le cours du cuivre teste à nouveau la zone des 10 000 dollars. Le dollar fort pourrait constituer un facteur limitant pour les haussiers.

  • Le cours du cuivre a corrigé autour de 1 000 dollars suite au renforcement du dollar en mars.

Les stocks de cuivre pourraient entrer dans une période de baisse cyclique. Dans un tel scénario, les cours du cuivre pourraient rester soutenus et même atteindre de nouveaux sommets. Toutefois, c'est la demande de la Chine qui déterminera l'évolution des stocks. Source : Bloomberg
 

Sugar

  • Le mois de mai est un bon mois pour les prix du sucre selon les tendances saisonnières. La situation est le résultat de contraintes de capacité dans les ports brésiliens.

  • Le potentiel d'exportation de sucre est limité car les ports sont occupés par la demande chinoise croissante de soja et de maïs.

  • En outre, les prix élevés du pétrole entraînent une augmentation de la demande d'éthanol, ce qui limite la disponibilité du sucre.

  • Les dernières prévisions indiquent que la production de sucre à partir de la canne à sucre au Brésil pourrait être inférieure d'environ 30 % à celle de l'année dernière.

  • De nombreux pays prévoient d'augmenter la teneur en éthanol des carburants mixtes. L'Inde prévoit d'augmenter la teneur en éthanol de 5-6 % actuellement à 20 % d'ici 2025.

  • En outre, l'Inde prévoit également de commencer à produire de l'éthanol directement à partir de sucre brut afin de limiter l'augmentation de l'offre.

  • Le positionnement spéculatif semble similaire à celui de 2016-2017

Un rebond du nombre de positions longues ouvertes sur le sucre peut être observé depuis le début du trimestre en cours. Simultanément, on peut repérer que le positionnement à la vente est extrêmement faible depuis les 2 derniers trimestres, tout comme c'était le cas en 2016-2017. Si les cours du sucre ne parviennent pas à dépasser le récent pic de court-terme, l'évolution des cours pourrait être conforme à la situation de 2016-2017. Source : Bloomberg
D'autre part, les fondamentaux semblent relativement bons. Les tendances saisonnières laissent entrevoir une hausse des cours du sucre au cours de l'été. Source : Bloomberg

Nous vous informons que le registre des recommandations est disponible sur demande.

Avertissement : X-Trade Brokers DM S.A. fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations traitant des marchés ainsi que les analyses fournies ont été développées de manière fiable et avec un devoir de diligence raisonnable, sur la base de sources fiables et dignes de confiance, cependant elles le sont à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil ou une sollicitation d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. X-Trade Brokers ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, à condition que X-Trade Brokers DM S.A. agisse avec diligence, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de positions sur son compte de trading.Toute personne agissant sur la base de ces informations le fait à ses propres risques. Aucune étude fournie ne tient compte des objectifs d’investissement spécifiques, de la situation financière et des besoins de toute personne particulière qui pourrait la recevoir.

Il est essentiel de noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Accès à des CFD dont le risque de perte est limité au capital investi. Ces instruments présentent un risque extrêmement élevé de par l'utilisation d'un effet de levier.

Partager :
Retour