đź“ŁFed, BoE et BCE, qui dira stop ?

15:55 31 janvier 2023

Cette semaine, trois grandes banques centrales augmenteront à nouveau leurs taux d'intérêt. L'une d'entre elles annoncera-t-elle la possible fin du processus de resserrement ?

Les décisions seront annoncées comme suit : Fed mercredi  à 20h00 avec conférence de presse à 20h30. La Banque d'Angleterre annoncera ensuite sa décision jeudi à 13h00 suivie d'une conférence de presse à 13h30. Plus tard, à 14h15 le même jour, la décision de la BCE sera publiée et la conférence de presse aura lieu à 14h45.

Taux d'intérêt actuels au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans la zone euro. La Banque du Canada a été la première des banques centrales à annoncer la fin des hausses. L'une des trois banques restantes donnera-t-elle des signaux indiquant que la fin des hausses de taux approche lors des prochaines réunions ? Source : Bloomberg, XTB

DĂ©cision de la Fed

Les attentes du marché sont claires – la Fed réduira à nouveau le rythme des hausses de taux à 25 points de base. De plus, le marché s'attend à ce que la Fed relève ses taux à 5% maximum avec le taux actuel de 4,5%. D'autre part, la Fed a communiqué à plusieurs reprises qu'elle souhaitait des taux supérieurs à 5% pour l'amener à un niveau restrictif. De plus, les conditions financières récentes aux États-Unis se sont clairement améliorées et ne sont plus aussi tendues qu'avant, même par rapport à 2018, lorsque la précédente série de hausses a eu lieu. Les conditions financières dans la zone euro, en revanche, sont jugées très restrictives, même en dépit de taux d'intérêt nettement plus bas. La Fed restera très probablement hawkish le 1er février, bien que certains signaux puissent émerger indiquant que la Fed approche du moment d'évaluer l'impact des hausses sur l'économie. Waller a récemment souligné que les taux d'intérêt seront considérés comme restrictifs lorsqu'ils seront supérieurs de 1,5 à 2,0 % aux attentes d'inflation, qui devraient atteindre 3,1 % à la fin de cette année. Cela signifierait que la Fed pourrait mettre fin aux hausses à 5 %.

Les conditions financières aux États-Unis sont considérées par le marché comme relativement bonnes, et cela en dépit du taux d'intérêt de 4,5 %. Source : Bloomberg, XTB
 

Bank of England

La BoE augmentera très probablement ses taux de 50 points de base à 4%, tandis que le marché s'attend à un pic légèrement inférieur à 4,5%. Cela signifierait un éventuel ralentissement lors des prochaines réunions. Il convient de rappeler que les décideurs de la BoE sont fortement divisés dans leurs opinions et que récemment, jusqu'à deux membres ont souhaité maintenir les taux aux niveaux actuels. Cela peut signifier que le pic des taux d'intérêt est en réalité très proche, même si le marché du travail se porte très bien. D'un autre côté, l'économie britannique pourrait très mal performer à court terme.

Banque Centrale Européenne

Christine Lagarde a précisé que la banque soutiendrait de fortes hausses de taux. La BCE est en retard sur les autres banques en termes de resserrement, de sorte que la BCE devrait rester fortement hawkish lors de sa prochaine réunion, ce qui devrait profiter à l'euro. De plus, des données récentes indiquent une accélération de l'inflation, bien que cela soit dû à l'annulation des exonérations fiscales qui ont eu lieu pendant la pandémie et aux fortes hausses de prix. Le PIB de l'UEM reste positif, ce qui permettra à la BCE de maintenir sa rhétorique belliciste. Cependant, il ne peut être exclu que la BCE annonce qu'après la hausse de février et mars, elle envisagera de limiter les hausses supplémentaires. Le taux de dépôt actuel de la BCE est de 2 % et une augmentation de 50 points de base est attendue. Lagarde a annoncé en décembre que nous faisions face à une série de hausses à ce niveau.

Les conditions des échanges dans la zone euro se sont sensiblement améliorées grâce à une baisse significative des prix du gaz et d'autres matières premières. Cela pourrait signifier un soutien supplémentaire à l'euro, tant de la part de la BCE que des conditions du marché. Source : Bloomberg, XTB
La paire EURUSD a récemment perdu de son élan mais reste bien au-dessus de 1,0800. Une Fed belliciste pourrait pousser la paire en dessous de cette zone et de la limite inférieure du canal ascendant. De plus, les rendements indiquent un renforcement supplémentaire du dollar américain, bien que jeudi l'attention se portera sur les rendements européens et les commentaires de la BCE. Source : xStation5

La livre sterling s'est bien comportée face au dollar, mais cela était principalement dû à la faiblesse de la devise américaine. D'autre part, l'EURGBP est dans une tendance haussière depuis mars de l'année dernière. Nous sommes actuellement au-dessus du point médian de la consolidation qui a commencé en 2016, mais il est fort probable que les problèmes économiques du Royaume-Uni causeront d'autres problèmes à la livre, de sorte qu'une autre impulsion à la hausse vers le niveau de 0,90 ne peut être exclue. Source : xStation5

"Ce matériel est une communication marketing au sens de l'art. 24, paragraphe 3, de la directive 2014/65 /UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d'instruments financiers et modifiant la directive 2002/92 /CE et la directive 2011/61 /UE (MiFID II). La communication marketing n'est pas une recommandation d'investissement ou une information recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement au sens du règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil du 16 avril 2014 sur les abus de marché (règlement sur les abus de marché) et abrogeant la directive 2003/6 / CE du Parlement européen et du Conseil et directives 2003/124 / CE, 2003/125 / CE et 2004/72 / CE de la Commission et règlement délégué (UE) 2016/958 de la Commission du 9 mars 2016 complétant le règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques de réglementation relatives aux modalités techniques de présentation objective de recommandations d'investissement ou d'autres informations recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement et pour la divulgation d'intérêts particuliers ou d'indications de conflits d'intérêt ou tout autre conseil, y compris dans le domaine du conseil en investissement, au sens de la loi du 29 juillet 2005 sur le commerce des instruments financiers. (c.-à-d. Journal des Lois 2019, point 875, tel que modifié). L’ensemble des informations, analyses et formations dispensées sont fournies à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. XTB ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées. Les performances passées ne sont pas nécessairement indicatives des résultats futurs, et toute personne agissant sur la base de ces informations le fait entièrement à ses risques et périls. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l'effet de levier. 80% de comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi."

Partager :
Retour