Commodity Wrap : WTI, Copper, Cocoa, Wheat (02.03.2021)

15:00 2 mars 2021

 

WTI

  • Le pétrole chute avant la réunion de l'OPEP+ sur les futures réductions de production

  • L'Arabie Saoudite veut un redémarrage progressif de la production tandis que la Russie veut la rétablir plus rapidement

  • La réduction de l'OPEP+ en mars devrait être de 7,05 mbpj (7,125 mbpj en février). Les décisions relatives aux perspectives futures seront essentielles

  • Les exportations iraniennes devraient continuer à subir la pression des États-Unis. Les exportations ont chuté en février, après avoir atteint leur plus haut niveau en 21 mois

  • Les importations vénézuéliennes sont tombées en dessous de 0,5 mbpj, soit presque deux fois moins qu'il y a un an

  • Goldman Sachs s'attend à ce que le Brent atteigne une moyenne de 55 dollars et le WTI une moyenne de 52 dollars en 2021. Toutefois, la prévision de 70 dollars pour le Brent au deuxième trimestre a été maintenue

  • Le déficit actuel du marché résultant de la faible production de l'OPEP pourrait atteindre 2 mbpj

 

Il y a eu 3 vagues de hausse pendant le boom de 2016-2018 sur le marché du pétrole. Chacune s'est élevée à 25 dollars en moyenne et a été suivie d'une baisse de 10 à 12 dollars. La situation s'est poursuivie jusqu'à une forte baisse des prix en 2018. La première impulsion à la hausse à compter de 2020 a été très similaire à ce schéma. Les tendances saisonnières actuelles laissent entrevoir un possible retour vers la zone des 55 dollars. La limite supérieure du canal ascendant devrait agir comme une résistance. L'objectif du deuxième trimestre reste la zone de prix supérieure à 70 dollars et la ligne de tendance à la baisse à long terme. Source : xStation5

 

Copper

  • Le cours du cuivre a chuté d'environ 6 % depuis février, pour s'établir à quelque 9 500 dollars par tonne

  • Les tendances saisonnières laissent entrevoir un possible mouvement de baisse jusqu'à la mi-avril

  • La force du dollar peut être invoquée pour expliquer la récente faiblesse du cuivre

  • Le ratio cuivre-or est passé au-dessus de 5. Le ratio est resté légèrement supérieur à 6,5 pendant une période de pointe en 2009. La poursuite de la hausse pourrait suggérer une poursuite de l'augmentation des rendements américains. D'autre part, une chute brutale des rendements américains pourrait constituer un risque pour les cours du cuivre

  • Le repli actuel du cuivre s'explique non seulement par la force du dollar, mais aussi par l'augmentation des stocks sur les bourses mondiales, notamment à Shanghai

 

En comparant la situation actuelle à celle de 2009, on peut s'attendre à de nouvelles augmentations du ratio cuivre-or Source : Bloomberg

 

Les stocks de cuivre sur les bourses mondiales rebondissent, ce qui peut exercer une pression sur les cours du cuivre. Source : Bloomberg

 

Si l'on compare la situation technique actuelle à celle de 2009, on peut constater qu'une correction se profile à l'horizon, qui pourrait faire baisser le prix jusqu'à 7 500 dollars par tonne. Les tendances saisonnières à long terme confirment ce point de vue. D'autre part, la moyenne mobile sur 50 périodes et la limite inférieure du canal ascendant devraient agir comme des niveaux de support à court terme. Source : xStation5

 

Le manque d'expansion du crédit en Chine peut constituer une menace pour les cours du cuivre à court ou moyen terme. La croissance de l'impulsion du crédit s'est considérablement ralentie et diffère de la situation de 2010-2011. En revanche, la reprise de l'impulsion du crédit en Chine devrait être positive pour le cuivre. Source : Bloomberg, XTB

 

Cocoa

  • Le cours du cacao a fait un bond considérable la semaine dernière. Le cours teste la limite supérieure de la fourchette de négociation à 2 700 dollars la tonne.

  • Il est intéressant de noter que le contrat qui expire en mars s'échange à 100 dollars de plus, ce qui laisse entrevoir une forte demande de cacao à court terme. La courbe des contrats à terme montre un déport limité de 20 $ à l'horizon de 1,5 an

  • Le positionnement spéculatif net pour le cacao est plus ou moins neutre

  • Le mois de mars a été un mauvais mois pour les cours du cacao au cours des dix dernières années. Toutefois, les fortes baisses enregistrées depuis mars de l'année dernière (pandémie de coronavirus) faussent la moyenne

 

Le mois de mars a été un mauvais mois pour les cours du cacao. Cependant, trois années de mauvaise récolte pèsent lourdement sur la moyenne, la chute due à la pandémie de l'année dernière constituant le meilleur exemple. D'autre part, avril est généralement un mois positif pour le cacao. Source : Bloomberg

 

Les cours du cacao testent la limite supérieure de la fourchette de négociation récente. La zone de 2 700 $ est la première cible, tandis que celle de 2 900 $ est la seconde. En cas de repli, la limite inférieure du canal ascendant doit être considérée comme le premier support. Source : xStation5

 

Wheat

  • Le blé a connu une volatilité beaucoup moins importante que le maïs ou le soja

  • Les cours du blé ne réagissent pas comme ils l'ont fait en 2007 ou en 2010-2011

  • Les fondamentaux mondiaux du blé restent négatifs

  • Les données de positionnement ne montrent pas de pression, ni de la part des acheteurs, ni de celle des vendeurs

  • Néanmoins, si les coûts continuent à augmenter (pétrole, cultures de substitution), le cours du blé pourrait continuer à augmenter

  • Petit déport à l'horizon de 1,5 an

 

Les stocks finaux mondiaux diminuent alors que la production et la consommation s'approchent de l'équilibre. Les stocks à utiliser restent à un niveau très élevé par rapport à la situation historique. Source : Bloomberg, XTB

 

Aucune pression ne peut être décelée dans les données de positionnement. Ni de la part des acheteurs, ni de celle des vendeurs. Source : Bloomberg

 

Les cours du blé en 2016-2021 ont connu une évolution similaire à celle de 2002-2006 à savoir, une tendance à la hausse lente avec une volatilité limitée. Dans l'hypothèse d'une situation similaire, la correction actuelle devrait conduire à des sommets par rapport à la fourchette de négociation précédente (576 cents par boisseau) ou avoir une fourchette similaire à la correction de 2006, conduisant à 540 cents par boisseau. Toutefois, en cas de baisse des stocks mondiaux, le cours pourrait bondir jusqu'à 1000 par boisseau. Source : xStation5

 

Nous vous informons que le registre des recommandations est disponible sur demande.

Avertissement : X-Trade Brokers DM S.A. fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations traitant des marchés ainsi que les analyses fournies ont été développées de manière fiable et avec un devoir de diligence raisonnable, sur la base de sources fiables et dignes de confiance, cependant elles le sont à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil ou une sollicitation d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. X-Trade Brokers ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, à condition que X-Trade Brokers DM S.A. agisse avec diligence, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de positions sur son compte de trading.Toute personne agissant sur la base de ces informations le fait à ses propres risques. Aucune étude fournie ne tient compte des objectifs d’investissement spécifiques, de la situation financière et des besoins de toute personne particulière qui pourrait la recevoir.

Il est essentiel de noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Accès à des CFD dont le risque de perte est limité au capital investi. Ces instruments présentent un risque extrêmement élevé de par l'utilisation d'un effet de levier.

Partager :
Retour