Le NFP va-t-il entraîner le tapering ❓

13:11 2 décembre 2021

📊 L'excellent rapport sur l'emploi en novembre pourrait graver dans le marbre la décision d'accélérer le tapering

 

  • Le rapport NFP d'octobre sera publié vendredi, à 14h30

  • Powell a pris un virage hawkish lors des témoignages au Congrès cette semaine

  • La croissance des salaires continue de s'accélérer dans un marché du travail tendu

  • Selon l'ADP, il manque encore 5 millions d'emplois par rapport aux niveaux pré-pandémiques

  • L'or a baissé dans la perspective d'un resserrement plus rapide de la politique monétaire

 

Le prochain rapport NFP (vendredi, 14h30) sera suivi de près par les participants au marché. Alors que les données sur l'emploi américain sont toujours en tête de l'agenda, le rapport de novembre pourrait cimenter les attentes avant la réunion du FOMC prévue le 15 décembre 2021. Le président de la Fed, J. Powell, a laissé entendre en début de semaine qu'un rythme plus rapide de réduction de l'assouplissement quantitatif pourrait être nécessaire dans le contexte économique actuel.

 

Tournant hawkish de Powell

Le président de la Fed, J. Powell, a pris un virage hawkish lors de ses témoignages au Congrès cette semaine. Le chef de la banque centrale américaine a déclaré qu'il pourrait être approprié d'ajuster le rythme du tapering lors de la prochaine réunion en décembre et de terminer le programme d'achat d'actifs quelques mois plus tôt. En outre, J. Powell a également déclaré que l'inflation ne devrait plus être considérée comme transitoire. Il s'agit d'un changement important de la part de J. Powell, qui pourrait suggérer que la Réserve fédérale se concentre à nouveau sur l'inflation, si la reprise du marché de l'emploi se poursuit. Il est peut-être temps de prendre une mesure plus décisive, car la croissance des salaires aux États-Unis continue de s'accélérer et menace d'entraîner une spirale salaires-prix, ce qui s'avérerait être un gros problème pour la Réserve fédérale.

 

La croissance des salaires aux États-Unis continue de s'accélérer, les employeurs devant augmenter les salaires pour inciter les travailleurs à revenir au travail. Une telle situation crée un risque que les employeurs tentent de répercuter au moins une partie de l'augmentation des coûts salariaux sur les consommateurs en termes de hausse des prix des services et des biens, et donc d'alimenter davantage l'inflation. Source : Macrobond, XTB

 

Rapport de l'ADP prometteur, demandes d'allocations chômage

Le rapport de l'ADP sur l'emploi publié mercredi a révélé une augmentation de 534 000 emplois au cours du mois de novembre. Bien que ce chiffre soit plus ou moins conforme aux attentes du marché, il montre que la reprise post-pandémique du marché du travail américain est toujours en cours. L'institut ADP a déclaré que les gains d'emplois dans la période post-pandémique ont dépassé 15 millions, mais que le niveau d'emploi reste inférieur d'environ 5 millions d'emplois au niveau pré-pandémique. Une baisse continue des demandes d'allocations chômage indique également que le marché de l'emploi se resserre.

 

Bien que le rapport de l'ADP indique un nouveau mois de forte croissance de l'emploi, il convient de rappeler que le rapport NFP ne reflète pas toujours les chiffres de l'ADP et que la différence est importante certains mois. Cela dit, une surprise est toujours possible demain. Source : Macrobond, XTB

 

Le Fonds du travail américain, la valeur globale des salaires nominaux, est de nouveau en ligne avec la tendance pré-pandémique. Il s'agit d'une autre preuve de la très forte croissance des salaires, les données étant revenues à la tendance, même si le niveau d'emploi total est toujours inférieur de 5 millions d'emplois aux niveaux pré-pandémiques. Source : Macrobond, XTB

 

Un regard sur les marchés : EURUSD, GOLD, US500

À moins que le rapport NFP ne révèle une grande surprise négative, la décision d'accélérer le rythme du tapering lors de la réunion de décembre semble acquise. Les marchés ont commencé à se positionner pour un tel scénario après les témoignages de Powell cette semaine.

 

La correction à la hausse de la paire EURUSD a été stoppée dans la zone de taux de 1,1360-1,1375, légèrement au-dessus de la limite supérieure de la géométrie du marché de court terme, et la paire a commencé à s'échanger latéralement après le témoignage de Powell. La fourchette de négociation à court terme est limitée par la zone de 1,1360 à la hausse et par le retracement à 23,6 % de la récente impulsion à la baisse. Source : xStation5

 

L'or a subi un coup après que Powell a laissé entendre que le rythme de réduction de l'assouplissement quantitatif pourrait être plus rapide. Le cours du métal précieux s'est replié et s'échange juste un peu au-dessus de la limite inférieure de la structure Overbalance à 1 765 dollars l'once. La ligne de tendance ascendante n'a pas encore été franchie, mais le cours s'en rapproche dangereusement. Source : xStation5

 

Le S&P 500 (US500) a plongé sous le support des 4 550 pts marqué par le pic de septembre. Le repli a été stoppé légèrement au-dessus de l'EMA de session 100 (ligne verte) et l'indice tente de se reprendre aujourd'hui. Le support clé, la limite inférieure de la structure Overbalance, se trouve à environ 3,5 % en dessous du cours actuel du marché. Source : xStation5

 

Nous vous informons que le registre des recommandations est disponible sur demande.

Avertissement : X-Trade Brokers DM S.A. fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations traitant des marchés ainsi que les analyses fournies ont été développées de manière fiable et avec un devoir de diligence raisonnable, sur la base de sources fiables et dignes de confiance, cependant elles le sont à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil ou une sollicitation d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. X-Trade Brokers ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, à condition que X-Trade Brokers DM S.A. agisse avec diligence, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de positions sur son compte de trading.Toute personne agissant sur la base de ces informations le fait à ses propres risques. Aucune étude fournie ne tient compte des objectifs d’investissement spécifiques, de la situation financière et des besoins de toute personne particulière qui pourrait la recevoir.

Il est essentiel de noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Accès à des CFD dont le risque de perte est limité au capital investi. Ces instruments présentent un risque extrêmement élevé de par l'utilisation d'un effet de levier.

Partager :
Retour