IPC américain : accélération "transitoire" ?

13:14 9 juin 2021

📊 Les données de l'IPC américain pour le mois de mai seront publiées demain à 14h30.

 

Les données de l'IPC américain pour le mois d'avril ont montré une croissance des prix beaucoup plus élevée que ce que le marché attendait. L'inflation en termes annuels a atteint 4,2 %, le chiffre le plus élevé depuis mi-2008 ! Les marchés boursiers ont été touchés, mais les inquiétudes se sont apaisées après que les membres de la Fed ont continué à affirmer que la forte croissance des prix était transitoire. Toutefois, une nouvelle accélération est attendue en mai, cette fois à 4,7 % en glissement annuel. La question qui se pose maintenant est de savoir de combien la croissance des prix doit-elle s'accélérer pour que les marchés cessent de croire la Fed ?

Les données sur l'inflation de l'IPC américain pour avril ont montré un bond de 0,8 % d'un mois sur l'autre dans la croissance des prix américains, tandis que la dynamique annuelle a atteint 4,2 %, tous deux au niveau le plus élevé depuis la mi-2008 ! L'inflation IPC devrait encore s'accélérer en mai, le consensus du marché prévoyant une valeur de 4,7 % en glissement annuel ! Dans le même temps, l'indicateur de base devrait s'accélérer de 3 à 3,4 % en glissement annuel. Les données seront publiées jeudi à 14h30.

 

 

Les prix ont augmenté dans presque toutes les grandes catégories en avril 2021 sur une base annuelle. Les prix des carburants ont contribué le plus à la mesure de l'IPC global. Source : Macrobond, XTB Research

 

Est-ce vraiment transitoire ?

Jusqu'à présent, il semble que la confiance des investisseurs dans la Fed soit ce qui a empêché les marchés de connaître une réaction majeure. Les membres de la Fed continuent de souligner que la reprise de la croissance des prix est transitoire et peut s'expliquer par de faibles effets de base. Cependant, est-ce vraiment le cas ? Certes, en avril 2020, les prix du pétrole ont été négatifs et cela s'est vu dans la contribution surdimensionnée des carburants à l'IPC d'avril 2021. Néanmoins, comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus, les prix ont augmenté dans presque toutes les grandes catégories en avril. Un autre battement important pourrait donner à la Fed moins d'arguments pour s'en tenir à son récit, surtout s'il s'accompagne d'une reprise " large " similaire de la croissance des prix.

 

L'inflation de l'IPC américain est passée au-dessus de la fourchette supérieure de l'objectif de la Fed. L'inflation PCE (la mesure préférée de la Fed) est également en hausse, bien que les reprises soient plus faibles en raison d'une composition différente. Source : Macrobond, XTB Research

 

La croissance des salaires s'accélère

La croissance des salaires est un autre élément qui semble mettre à mal le discours de la Fed sur l'inflation transitoire. Le rapport NFP de mai a montré une augmentation beaucoup plus importante que prévu des salaires moyens. Il convient de noter que la croissance des salaires ne peut être attribuée à un faible effet de base, car les salaires moyens aux États-Unis ont augmenté après le début de la pandémie (en raison de la suppression des emplois à faible revenu de l'équation). En outre, la croissance des salaires est considérée comme une source plus persistante de pressions inflationnistes. Cela dit, un autre battement important de l'IPC américain constitue un risque potentiel pour les marchés boursiers, car il pourrait montrer aux investisseurs que la Fed a tout simplement tort. La publication des données sera également suivie de près car elle intervient moins d'une semaine avant la réunion du FOMC (il s'agira d'une réunion trimestrielle, qui comprendra donc également de nouvelles prévisions macroéconomiques).

 

Réaction des marchés

L'US100 a chuté sous la barre des 13 000 pts après la publication des données de l'IPC d'avril. Toutefois, cela a également marqué la fin d'une correction à court terme, le marché commençant à regagner du terrain par la suite. L'indice technologique américain s'échange moins de 2 % en dessous de ses records historiques et a été l'un des sous-performants parmi les indices américains récemment. Cela ne devrait pas être une surprise, car les données optimistes en provenance des États-Unis montrent que le risque d'un resserrement plus précoce que prévu est réel et le secteur des technologies est l'un des plus exposés. Les autres marchés susceptibles de devenir plus volatils à la suite de la publication de ces données sont l'or, l'EURUSD et le TNOTE.

 

L'indice US100 a atteint son plus bas niveau après la publication de l'IPC américain d'avril. Depuis, l'indice a regagné environ 900 points et s'échange à moins de 2 % de ses records historiques. Source : xStation5

 

Nous vous informons que le registre des recommandations est disponible sur demande.

Avertissement : X-Trade Brokers DM S.A. fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations traitant des marchés ainsi que les analyses fournies ont été développées de manière fiable et avec un devoir de diligence raisonnable, sur la base de sources fiables et dignes de confiance, cependant elles le sont à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil ou une sollicitation d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. X-Trade Brokers ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, à condition que X-Trade Brokers DM S.A. agisse avec diligence, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de positions sur son compte de trading.Toute personne agissant sur la base de ces informations le fait à ses propres risques. Aucune étude fournie ne tient compte des objectifs d’investissement spécifiques, de la situation financière et des besoins de toute personne particulière qui pourrait la recevoir.

Il est essentiel de noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Accès à des CFD dont le risque de perte est limité au capital investi. Ces instruments présentent un risque extrêmement élevé de par l'utilisation d'un effet de levier.

Partager :
Retour