Qu'est-ce que la DeFi (Decentralised Finance) ?

5 minute(s)

La DeFi (Finance Décentralisée) a fait une entrée remarquée dans le débat public, du moins en ce qui concerne la finance, l'investissement, le crédit et les nouvelles technologies. En effet, il s'agit d'un système très prometteur, du moins qui laisse entrevoir la possibilité d'un changement de paradigme jusqu'ici établi. 

Mais qu'est-ce que c'est vraiment ? Peut-on avoir confiance ? Pour répondre à cette question, il est nécessaire de faire le point sur ce que l'on sait de DeFi à ce jour. 

Un regard sur DeFi 

DeFi est l'abréviation de Decentralised Finance. Il s'agit d'un système, ou plutôt d'un ensemble de protocoles, de technologies, d'applications et de programmes ayant un objectif : fournir des services financiers (et autres) sans aucune forme d'intermédiation humaine. L'intermédiation est remplacée par des technologies avancées qui ont pour tâche, d'une part, de garantir une sécurité maximale et, d'autre part, de superviser les processus, afin que toutes les règles et conditions pertinentes soient respectées.  

A quoi sert réellement DeFi ? Fondamentalement, beaucoup s'y réfèrent comme un système alternatif pour négocier de vraies crypto-monnaies (et non comme des actifs sous-jacents comme c'est le cas avec les CFD). Ils sont donc considérés comme une alternative aux échanges. Tout cela est vrai, mais les objectifs et les possibilités de la DeFi vont bien au-delà et concernent ce qui est collatéral au concept d'"argent". C'est précisément en raison de cette polyvalence que la DeFi suscite un certain intérêt en dehors du contexte de trading. 

Cependant, la DeFi peut être utilisé pour : 

  • Achat et vente de crypto-monnaies ; 
  • Échanger des jetons ; 
  • Emprunter ou accorder des prêts ; 
  • Conclure ou organiser des contrats d'assurance ; 
  • Investir dans certains actifs. 

En bref, la DeFi peut être comparée à un système financier-crédit-assurance parallèle et alternatif. La différence entre ce système et le système traditionnel se manifeste non seulement par l'absence totale d'intermédiation "intentionnelle" mais aussi par les technologies particulières sur lesquelles il repose. 

Comment fonctionne la DeFi ? 

Sur quelle technologie est basée DeFi ? La question est extraordinairement complexe, mais peut être résumée en gros par les termes blockchain et smart contract (contrat intelligent). 

La DeFi s'appuie sur la blockchain comme c’est le cas du bitcoin, de la même manière que la grande majorité des crypto-monnaies. Ce n'est pas un détail. À ce jour, la blockchain est considérée comme un outil sûr si elle est bien programmée. Pour se "faufiler" dans une transaction, il faut en effet "violer" tous les nœuds du système. Une possibilité théoriquement envisageable, mais compliquée à mettre en pratique. 

Les contrats intelligents, quant à eux, permettent l'échange automatique d'argent, d'informations ou de conditions. 

La blockchain la plus utilisée en matière de DeFi est celle d'Ethereum. La raison en est simple : elle intègre les Smart Contracts dans sa structure. Évidemment, ce n'est pas la seule blockchain à le faire, mais c'est certainement la plus utilisée avec la Binance Smart Chain. 

La DeFi est ensuite traduite en toute une série d'applications, de programmes et de protocoles qui rendent les services réellement utilisables, y compris pour les personnes ordinaires. L'offre d'applications permettant d'échanger des crypto-monnaies et des jetons, d'investir, de contracter des prêts et de les financer grâce au système DeFi est déjà très importante comme c’est le cas avec PancakeSwap, Uniswap, Compound et AAVE. Cependant, elle n'a fait que croître de manière exponentielle ces dernières années.  

Les problèmes critiques de la DeFi 

La DeFi promet de déclencher une véritable révolution dans les services financiers et d'investissement. Cependant, elle présente quelques problèmes critiques et soulève la perspective de certaines dérives. 

Un nœud crucial, et loin d'être résolu, concerne la sécurité. C'est vrai, la blockchain est sécurisée. Il est dommage que presque tous les services soient basés sur la blockchain d'Ethereum et la Binance Smart Chain. Selon certains analystes, cette contrainte est limitative. 

L'un des problèmes, qui est en fait assez grave, est de nature structurelle. Le mécanisme même de la décentralisation crée de graves distorsions du côté des services. Si un individu opérant dans le cadre d'une finance normale reçoit un mauvais service, il peut faire appel, se plaindre et s'adresser à la banque, au courtier, etc. Dans le cas de DeFi, les relations étant réglées de manière totalement automatique, il n'existe pas de relation “client” permettant de régler un problème.

Ensuite, il y a le chapitre de la réglementation, qui est toujours risqué. Les escroqueries sont courantes, notamment avec l’apparition de nombreuses applications semblables à PancakeSwap qui proposent des services financiers non régulés.

Malgré tout, la DeFi est intéressante et constitue un bon point de départ pour un véritable changement du système financier, ou du moins pour la possibilité de services alternatifs.   

Conseils aux traders 

Les traders en crypto-monnaies doivent-ils s 'aventurer sur des jetons DeFi ? Certes, la DeFi mérite également d'être prise en considération lorsqu'il s'agit d'investir de manière spéculative dans les crypto-monnaies. Toutefois, il serait préférable d'envisager les autres solutions, c'est-à-dire les méthodes et les ressources utilisées jusqu'à présent. 

Les échanges sont problématiques à bien des égards, notamment en raison des frais. Mais dans le même temps, ils représentent des réalités avérées, du moins si l'on se réfère aux plateformes les plus courantes et les plus utilisées. 

Ensuite, il y a le chapitre sur les CFD (voir définition). Bien que les contrats de différence n'impliquent pas la possession effective de crypto-monnaies, ils vous permettent de tirer parti des fluctuations des prix et de gagner de l'argent grâce à elles. Tout cela s'ajoute aux nombreux avantages que présente le trading CFD par rapport au trading avec des actifs réels. 

Comme vous le savez certainement déjà, les commissions sur les CFD sont peu coûteuses et les transactions sont plus rapides. Au passage, ne pas posséder de vraies cryptomonnaies permet de se protéger du vol de crypto qui reste un danger réel. 

Par conséquent, avant de se lancer tête baissée dans le monde de la finance décentralisée, il serait préférable de se pencher sur des produits financiers plus sûrs et protégés contre le vol comme c’est le cas des CFD sur Crypto-monnaies proposés par XTB. 

"Ce matériel est une communication marketing au sens de l'art. 24, paragraphe 3, de la directive 2014/65 /UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d'instruments financiers et modifiant la directive 2002/92 /CE et la directive 2011/61 /UE (MiFID II). La communication marketing n'est pas une recommandation d'investissement ou une information recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement au sens du règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil du 16 avril 2014 sur les abus de marché (règlement sur les abus de marché) et abrogeant la directive 2003/6 / CE du Parlement européen et du Conseil et directives 2003/124 / CE, 2003/125 / CE et 2004/72 / CE de la Commission et règlement délégué (UE) 2016/958 de la Commission du 9 mars 2016 complétant le règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques de réglementation relatives aux modalités techniques de présentation objective de recommandations d'investissement ou d'autres informations recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement et pour la divulgation d'intérêts particuliers ou d'indications de conflits d'intérêt ou tout autre conseil, y compris dans le domaine du conseil en investissement, au sens de la loi du 29 juillet 2005 sur le commerce des instruments financiers. (c.-à-d. Journal des Lois 2019, point 875, tel que modifié). L’ensemble des informations, analyses et formations dispensées sont fournies à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. XTB ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées. Les performances passées ne sont pas nécessairement indicatives des résultats futurs, et toute personne agissant sur la base de ces informations le fait entièrement à ses risques et périls. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l'effet de levier. 81% de comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi."