Graphique du jour - EMISS (02.03.2022)

10:10 2 mars 2022

Les prix des contrats européens d'émission de CO2 (EMISS) ont plongé cette semaine et se négocient désormais plus de 30 % en dessous des sommets atteints en février. Les contrats d'émission étaient souvent considérés comme un "repas gratuit", car on pensait que le resserrement réglementaire de l'offre ferait grimper les prix à jamais. Toutefois, avec les perturbations majeures potentielles des marchés de l'énergie qui se profilent à l'horizon, il n'est pas impossible que la production des pays européens doive être réduite en raison d'une offre insuffisante de gaz, par exemple. Cela entraînerait une baisse de la demande de contrats d'émission, car les usines ne pollueraient pas autant. Face aux crises énergétiques potentielles en Europe, certains ont appelé à une suspension totale du système d'échange de quotas d'émission afin de réduire les coûts et de soutenir l'économie et les ménages.

En examinant le graphique EMISS sur l'intervalle W1, nous pouvons constater que le prix a plongé cette semaine. Cependant, le sell-off s'est atténué autour d'un support important marqué par le retracement de Fibonacci à 38,2 % du précédent mouvement haussier ainsi que par les réactions précédentes du prix et la borne inférieure du canal haussier. Néanmoins, il ne faut pas oublier que le marché EMISS est très volatil et que des corrections d'environ 50 % ont eu lieu par le passé. Cela dit, en cas de rupture de la zone de support à 66.00€, la baisse pourrait s'accentuer vers les prochains retracements de Fibonacci à 56.20€ et 46.35€.

Source: xStation5

"Ce matériel est une communication marketing au sens de l'art. 24, paragraphe 3, de la directive 2014/65 /UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d'instruments financiers et modifiant la directive 2002/92 /CE et la directive 2011/61 /UE (MiFID II). La communication marketing n'est pas une recommandation d'investissement ou une information recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement au sens du règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil du 16 avril 2014 sur les abus de marché (règlement sur les abus de marché) et abrogeant la directive 2003/6 / CE du Parlement européen et du Conseil et directives 2003/124 / CE, 2003/125 / CE et 2004/72 / CE de la Commission et règlement délégué (UE) 2016/958 de la Commission du 9 mars 2016 complétant le règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques de réglementation relatives aux modalités techniques de présentation objective de recommandations d'investissement ou d'autres informations recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement et pour la divulgation d'intérêts particuliers ou d'indications de conflits d'intérêt ou tout autre conseil, y compris dans le domaine du conseil en investissement, au sens de la loi du 29 juillet 2005 sur le commerce des instruments financiers. (c.-à-d. Journal des Lois 2019, point 875, tel que modifié). L’ensemble des informations, analyses et formations dispensées sont fournies à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. XTB ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées. Les performances passées ne sont pas nécessairement indicatives des résultats futurs, et toute personne agissant sur la base de ces informations le fait entièrement à ses risques et périls. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l'effet de levier. 82% de comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi."

Partager :
Retour