L'action de Virgin Galactic a baissé de 14 % en pré-marché après la publication du rapport sur les résultats

14:23 5 août 2022

 

Hier, Virgin Galactic, une entreprise qui entend fournir des services dans le secteur du tourisme spatial suborbital, a présenté son rapport pour le deuxième trimestre de l'année. Le report ultérieur du premier vol touristique au deuxième trimestre 2023 a clairement surpris les investisseurs de manière négative :

BPA : - 0,43 $ contre des prévisions de - 0,37 $

Revenu : 357 000 $ contre 89 800 $ prévus

Perte nette : 111 millions de dollars vs 94 millions de dollars au T2 2021

Frais de recherche et développement : 62 millions $ contre 35 millions $ au T2 2021

Dépenses nettes : 87 millions de dollars contre 65 millions de dollars au T2 2021

  • Virgin Galactic a annoncé une perte par action supérieure de 0,07 dollar aux prévisions des analystes. Les revenus se sont avérés être près de 3 fois plus élevés que les hypothèses des analystes, mais restent encore faibles et ne couvrent pas les énormes dépenses de l'entreprise. La perte nette s'est creusée par rapport au résultat du deuxième trimestre 2021. La société supporte des dépenses croissantes en raison des dépenses stratégiques en matière de recherche et de développement des infrastructures ;
  • La société a reporté pour la troisième fois la date de son premier vol touristique, ce qui a été accueilli très négativement par le marché. Auparavant, la direction indiquait le quatrième trimestre 2022, puis le premier trimestre 2023. Les reports ultérieurs augmentent le risque en raison de la hausse des dépenses et du frein à l'activité de l'entreprise. Cependant, Virgin Galactic dispose encore de près de 1,1 milliard de dollars de réserves, ce qui, si l'entreprise maintient son rythme de dépenses, devrait être suffisant pour plusieurs années de forte croissance ;
  • La confiance dans la direction de l'entreprise a diminué malgré la formation d'un certain nombre de partenariats stratégiques avec, entre autres, le leader de l'industrie aérospatiale Boeing (Aurora Flight Sciences) et l'agence de voyages de luxe Virtuoso. Les cotations n'ont pas été favorisées par la nouvelle du début de la construction d'une usine à Phoenix, en Arizona, qui devrait être opérationnelle d'ici la fin de l'année prochaine et qui servira de site pour les navires de la classe Delta. L'annonce de la livraison du premier vaisseau Aurora d'ici à 2025 et l'achat d'un terrain dans l'État du Nouveau-Mexique, où sera situé le "Campus des futurs astronautes", un complexe d'installations et d'hôtels appartenant à Virgin Galactic, n'ont pas aidé non plus ;
  • Jusqu'à ce que l'entreprise se lance dans l'espace avec ses premiers clients et confirme sa capacité à dégager des bénéfices réels de son activité encore futuriste, la valorisation de l'action continuera d'être plombée par la consommation de liquidités et les problèmes potentiels d'extension de l'activité dans un contexte de hausse des coûts d'investissement, de pénurie de personnel et de problèmes de chaîne logistique. Aujourd'hui, le marché évalue clairement un avenir incertain pour l'entreprise, le titre perdant face à la baisse du sentiment de risque.

 

Graphique de l'action Virgin Galactic (SPCE.US), intervalle D1. D'un point de vue technique, les actions de la société évoluent dans une tendance haussière depuis la première quinzaine de mai. La demande teste actuellement les zones de résistance définies par la moyenne mobile exponentielle à 100 jours (courbe violette). Le support le plus proche reste l'EMA 50 (courbe bleue). L'action ouvrira probablement sous les niveaux de 7 USD. Source : xStation 5

 

"Ce matériel est une communication marketing au sens de l'art. 24, paragraphe 3, de la directive 2014/65 /UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d'instruments financiers et modifiant la directive 2002/92 /CE et la directive 2011/61 /UE (MiFID II). La communication marketing n'est pas une recommandation d'investissement ou une information recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement au sens du règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil du 16 avril 2014 sur les abus de marché (règlement sur les abus de marché) et abrogeant la directive 2003/6 / CE du Parlement européen et du Conseil et directives 2003/124 / CE, 2003/125 / CE et 2004/72 / CE de la Commission et règlement délégué (UE) 2016/958 de la Commission du 9 mars 2016 complétant le règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques de réglementation relatives aux modalités techniques de présentation objective de recommandations d'investissement ou d'autres informations recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement et pour la divulgation d'intérêts particuliers ou d'indications de conflits d'intérêt ou tout autre conseil, y compris dans le domaine du conseil en investissement, au sens de la loi du 29 juillet 2005 sur le commerce des instruments financiers. (c.-à-d. Journal des Lois 2019, point 875, tel que modifié). L’ensemble des informations, analyses et formations dispensées sont fournies à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. XTB ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées. Les performances passées ne sont pas nécessairement indicatives des résultats futurs, et toute personne agissant sur la base de ces informations le fait entièrement à ses risques et périls. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l'effet de levier. 81% de comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi."

Partager :
Retour