Les résultats de Microsoft amélioreront-ils le sentiment à l'égard des géants de la technologie ?

17:06 24 janvier 2023

Le géant de la Silicon Valley Microsoft (MSFT.US) présentera ses résultats du quatrième trimestre 2022 après la séance de négociation américaine d'aujourd'hui. Wall Street s'attend à la plus faible croissance des revenus en près de 6 ans. À quoi s'attendre dans les résultats de Microsoft et à quoi les analystes prêteront-ils attention ? Un rapport meilleur que prévu donnerait aux marchés l'espoir que les rapports d'autres BigTechs pourraient dépasser les attentes.

Prévisions

Chiffre d'affaires : 52,96 milliards de dollars (croissance de 2,4 % en glissement annuel)

Bénéfice par action (EPS) : 2,30 $ contre 2,48 $ au T4 2021 (baisse de 9 % sur un an)

  • Les analystes s'attendent à ce que l'augmentation des dépenses en cloud computing (Azure) par les entreprises touchées par l'inflation ralentisse et frappe les activités à marge élevée de Microsoft. La fin de la pandémie (baisse de la demande de travail à distance et d'éducation) a entraîné une baisse de la demande de cloud et de logiciels (Windows) en raison de la baisse des ventes de PC (les livraisons mondiales de PC ont chuté de 29 % au quatrième trimestre) ;
  • Selon les estimations de Vesible Alpha, Azure devrait croître de 31 % au quatrième trimestre (la croissance la plus faible depuis que Microsoft a commencé à le signaler, en 2015). Au troisième trimestre 2023, la croissance d'Azure a ralenti à 35 % contre 50 % un an plus tôt, et il semble qu'un résultat supérieur à 35 % a/a aujourd'hui satisferait le marché ;
  • L'ambiance dans l'industrie technologique à l'approche de la saison des résultats n'est pas des meilleures, ce qui peut être dû à une vague de suppressions d'emplois due au ralentissement prévu. Microsoft a annoncé des licenciements de 10 000 employés (moins de 5 %) et réduit les dépenses informatiques même si, aux yeux des analystes, la demande pour les services et produits de l'entreprise restera élevée.

Notes des analystes sur les actions Microsoft (MSFT.US) au 19 janvier 2023. Les acheteurs prévalent clairement et le nombre de recommandations d'achat n'a pas changé de manière significative depuis 2021. Source : capital.com

Cloud computing 

  • Les analystes de RBC Capital Markets ont noté que de nombreuses entreprises ralentissaient la migration des données vers le cloud et négociaient le prix des plans existants. Des inquiétudes concernant la demande ont également été exprimées par les analystes d'UBS selon lesquels les données les plus faciles à déplacer dans le cloud - y sont déjà. La semaine dernière, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a indiqué que les entreprises faisaient preuve de prudence en raison des préoccupations liées à la récession ;
  • Le risque de récession continue d'affecter les opérations de milliers d'entreprises, c'est pourquoi Microsoft a déjà annoncé qu'il s'attend à un ralentissement des revenus du "cloud computing". Les analystes seront particulièrement attentifs aux annonces de la société pour le reste de l'année 2023, au cours de laquelle une récession n'est pas exclue aux États-Unis. D'autre part, l'activité cloud est dans une tendance haussière à long terme, et un effondrement complet de la demande au milieu des avancées technologiques reste peu probable.

Intelligence artificielle

  • Microsoft réduit ses coûts et investit dans de nouveaux projets qui pourraient consolider ou accroître son avantage concurrentiel à long terme. Les analystes seront particulièrement attentifs à OpenAI (ChatGPT) car l'entreprise a fait des investissements sans précédent dans l'intelligence artificielle ces derniers mois ;
  • Selon Wedbush Securities, l'investissement dans l'IA est une décision stratégique de Microsoft car davantage de cas d'utilisation entraîneront une demande sans précédent d'intelligence artificielle, et des outils de recherche plus avancés pourraient retirer des parts de marché à Alphabet (GOOGL.US) au fil du temps. Pourtant, le coût par requête pour ChatGPT est beaucoup plus élevé que la concurrence ;
  • Microsoft prévoit d'augmenter son investissement dans OpenAI de 10 milliards de dollars supplémentaires, auquel cas il recevra 75 % de la part des bénéfices de l'entreprise jusqu'au retour total sur son investissement, après quoi il conservera 49 % ;
  • On ne sait toujours pas si l'acquisition par Microsoft pour 75 milliards de dollars du géant du jeu Activision Blizzard (ATVI.US) se concrétisera face aux commentaires antitrust des régulateurs (FTC).

Microsoft (MSFT.US), intervalle D1. La moyenne SMA200, aux alentours de 255 $, reste la principale résistance. D'autre part, nous pouvons voir que le prix a formé une base solide autour de 220 $à partir d'où, en cas de résultats positifs, les acheteurs peuvent se diriger vers un nouveau test de la SMA200. Source : xStation5

"Ce matériel est une communication marketing au sens de l'art. 24, paragraphe 3, de la directive 2014/65 /UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d'instruments financiers et modifiant la directive 2002/92 /CE et la directive 2011/61 /UE (MiFID II). La communication marketing n'est pas une recommandation d'investissement ou une information recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement au sens du règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil du 16 avril 2014 sur les abus de marché (règlement sur les abus de marché) et abrogeant la directive 2003/6 / CE du Parlement européen et du Conseil et directives 2003/124 / CE, 2003/125 / CE et 2004/72 / CE de la Commission et règlement délégué (UE) 2016/958 de la Commission du 9 mars 2016 complétant le règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques de réglementation relatives aux modalités techniques de présentation objective de recommandations d'investissement ou d'autres informations recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement et pour la divulgation d'intérêts particuliers ou d'indications de conflits d'intérêt ou tout autre conseil, y compris dans le domaine du conseil en investissement, au sens de la loi du 29 juillet 2005 sur le commerce des instruments financiers. (c.-à-d. Journal des Lois 2019, point 875, tel que modifié). L’ensemble des informations, analyses et formations dispensées sont fournies à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. XTB ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées. Les performances passées ne sont pas nécessairement indicatives des résultats futurs, et toute personne agissant sur la base de ces informations le fait entièrement à ses risques et périls. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l'effet de levier. 82% de comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi."

Partager :
Retour