Market Alert : Super Thursday des résultats

15:06 28 octobre 2020

 

Les entreprises Big Tech ont été les moteurs du rallye de la reprise de cette année à Wall Street. Facebook, Amazon, Apple et Alphabet représentent environ 20 % du S&P 500 et ces quatre sociétés publieront leurs résultats jeudi après la clôture de la session américaine ! De solides communiqués pourraient aider le marché boursier américain à mettre fin à une série de baisses. En revanche, des résultats médiocres pourraient alimenter les sell-off en cours.

 

Apple

Apple (AAPL.US) a enregistré des résultats records au deuxième trimestre 2020. Cependant, les résultats devraient être plus faibles au troisième trimestre 2020, tandis que la croissance des revenus devrait s'arrêter en raison de la baisse des ventes de matériel. D'autre part, les revenus des services devraient afficher un nouveau trimestre de croissance, la société continuant à diversifier ses activités et à mettre davantage l'accent sur les revenus récurrents. Un ralentissement inattendu de cette mesure pourrait nuire au sentiment. L'action Apple s'échange près de 60 % en hausse depuis le début de l'année et à 120 % au-dessus du creux de mars 2020.

 

Apple (AAPL.US) est revenu sur la ligne de tendance à la hausse après avoir atteint un sommet plus élevé. Les acheteurs pourraient tenter de stopper la correction à court terme en cours et le rapport sur les résultats solides pourrait voir les actions s'envoler vers le récent sommet de 124 dollars. Source : xStation5

 

Amazon

Amazon (AMZN.US) a bénéficié de fortes ventes de e-commerce  pendant la pandémie ainsi que d'une plus forte demande de services de son unité de cloud. Une forte croissance des ventes et des bénéfices est prévue pour ce trimestre, l'accent sera donc mis sur le rythme. La croissance ralentit dans le segment du cloud AWS depuis 2018. Bien que ce segment soit plus petit que celui du e-commerce, il présente des marges bénéficiaires plus élevées. Les entreprises ont embauché des milliers de travailleurs supplémentaires pour répondre à la demande croissante du e-commerce, c'est pourquoi les marchés ne s'inquiètent pas trop des performances de cette unité. Les actions d'Amazon s'échangent à environ 80 % à la hausse depuis le début de l'année et à plus de 100 % au-dessus du creux de mars 2020.

Amazon (AMZN.US) se rétablit après que les vendeurs n'aient pas réussi à passer sous la moyenne mobile de 100 sessions (ligne verte) et sous le retracement de Fibonacci à 50% de la récente impulsion à la hausse. Le prochain rapport devrait confirmer la forte croissance du e-commerce, qui reste une activité clé pour Amazon. Toutefois, les performances du cloud seront également sous surveillance. Source : xStation5

 

Alphabet

Google, filiale d'Alphabet (GOOGL.US et GOOGC.US), a annoncé au deuxième trimestre 2020 la première baisse des recettes publicitaires de ses deux décennies consécutives. Cependant, les analystes s'attendent à ce qu'Alphabet enregistre des revenus plus élevés d'une année sur l'autre au troisième trimestre 2020, grâce à la reprise des dépenses publicitaires et à de fortes recettes provenant du cloud. Les performances du segment du cloud seront sous surveillance car Google est confronté à une autre affaire antitrust concernant sa position monopolistique dans le principal domaine d'activité et les investisseurs veulent voir le flux de revenus se diversifier davantage. Les actions s'échangent à près de 20 % depuis le début de l'année et à près de 60 % au-dessus du creux de mars 2020.

 

Alphabet (GOOGC.US) s'échange dans un canal à forte pente ascendante. L'action a récemment reculé en même temps que le marché global, mais a réussi à regagner du terrain. La zone de résistance à 1 630 $ est maintenant visée. Une rupture de cette zone ouvrirait la voie à un test des sommets historiques au-dessus de 1 700 $. Source : xStation5

 

Facebook

Facebook (FB.US) a réussi à éviter une baisse des ventes au deuxième trimestre 2020. Cependant, la croissance de 10,7 % du chiffre d'affaires en glissement annuel a été la plus lente depuis plus de trois ans et la société a déclaré qu'elle s'attendait à ce que le chiffre d'affaires du troisième trimestre soit conforme à cette croissance. Le marché s'attend à ce que la société affiche des bénéfices légèrement inférieurs à ceux de l'année dernière pour la période de juillet à septembre. Comme toujours, l'accent sera mis sur le nombre d'utilisateurs actifs, l'estimation du consensus prévoit une augmentation de 12,5% par rapport à l'année précédente, pour atteindre 2,7 milliards d'utilisateurs actifs par mois. La croissance du nombre d'utilisateurs s'est accélérée au cours des premier et deuxième trimestres de 2020. L'action Facebook s'échange à environ 40 % depuis le début de l'année et à plus de 100 % au-dessus du creux de mars 2020.

 

Facebook (FB.US) continue de grimper suite à un test de la moyenne mobile de 100 sessions à la fin du mois de septembre (ligne verte). La reprise du contrôle antitrust n'a pas nui au sentiment et l'action se dirige vers des sommets historiques dans la zone des 300 dollars. Toutefois, un ralentissement inattendu de la croissance des utilisateurs constituerait un obstacle. Source : xStation5

 

Nous vous informons que le registre des recommandations est disponible sur demande.

Avertissement : X-Trade Brokers DM S.A. fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations traitant des marchés ainsi que les analyses fournies ont été développées de manière fiable et avec un devoir de diligence raisonnable, sur la base de sources fiables et dignes de confiance, cependant elles le sont à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil ou une sollicitation d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. X-Trade Brokers ne peut être tenue responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, à condition que X-Trade Brokers DM S.A. agisse avec diligence, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de positions sur son compte de trading.Toute personne agissant sur la base de ces informations le fait à ses propres risques. Aucune étude fournie ne tient compte des objectifs d’investissement spécifiques, de la situation financière et des besoins de toute personne particulière qui pourrait la recevoir.

Il est essentiel de noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Accès à des CFD dont le risque de perte est limité au capital investi. Ces instruments présentent un risque extrêmement élevé de par l'utilisation d'un effet de levier.

Partager :
Retour