Accor : perte de 2 milliards d’euros

11:24 24 février 2021

 

Accor (AC.FR) a accusé en 2020 une perte nette au titre de ses activités poursuivies de 2,244 milliards d'euros; contre un bénéfice de 447 millions un an plus tôt. La perte nette, part du groupe, est ressortie à 1,988 milliard, contre 464 millions au 31 décembre 2019. Le groupe hôtelier a été frappé de plein fouet par la pandémie et les mesures de restrictions sanitaires, notamment les fermetures des frontières, prises en Asie, puis en Europe et aux Etats-Unis. L'excédent brut d'exploitation est tombé dans le rouge à -391 millions, contre +825 millions en 2019.

Le RevPAR (le revenu par chambre disponible) a chuté de 62% incluant une baisse de 64,5% sur le second semestre.

Le chiffre d'affaires est ressorti à 1,621 milliard, en baisse de 54,8% à périmètre et change constants, et de 60% en données publiées.

Le groupe, qui ne versera pas de dividende au titre de l'exercice 2020, a assuré qu'en décembre 2020, 82% des hôtels du groupe étaient ouverts, soit plus de 4 000 unités.
Enfin, Accor a distingué des signes tangibles de reprise en Asie, Afrique-Moyen Orient et Amérique du Sud au quatrième trimestre.

 

Les cours d’Accor (AC.FR) ont ouvert avec un léger gap baissier, ne remettant pas en cause la hausse vers les sommets de fin février 2020 à 34,803 initiée au début du mois de février. En cas de franchissement de ce niveau, le mouvement haussier pourrait s’étendre vers les 35,182 afin de combler le gap du 25/02/2020. Source : xStation5

 

"Ce matériel est une communication marketing au sens de l'art. 24, paragraphe 3, de la directive 2014/65 /UE du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 concernant les marchés d'instruments financiers et modifiant la directive 2002/92 /CE et la directive 2011/61 /UE (MiFID II). La communication marketing n'est pas une recommandation d'investissement ou une information recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement au sens du règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil du 16 avril 2014 sur les abus de marché (règlement sur les abus de marché) et abrogeant la directive 2003/6 / CE du Parlement européen et du Conseil et directives 2003/124 / CE, 2003/125 / CE et 2004/72 / CE de la Commission et règlement délégué (UE) 2016/958 de la Commission du 9 mars 2016 complétant le règlement (UE) n°596/2014 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques de réglementation relatives aux modalités techniques de présentation objective de recommandations d'investissement ou d'autres informations recommandant ou suggérant une stratégie d'investissement et pour la divulgation d'intérêts particuliers ou d'indications de conflits d'intérêt ou tout autre conseil, y compris dans le domaine du conseil en investissement, au sens de la loi du 29 juillet 2005 sur le commerce des instruments financiers. (c.-à-d. Journal des Lois 2019, point 875, tel que modifié). L’ensemble des informations, analyses et formations dispensées sont fournies à titre indicatif et ne doivent pas être interprétées comme un conseil, une recommandation, une sollicitation d’investissement ou incitation à acheter ou vendre des produits financiers. XTB ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent, l’investisseur final restant le seul décisionnaire quant à la prise de position sur son compte de trading XTB. Toute utilisation des informations évoquées, et à cet égard toute décision prise relativement à une éventuelle opération d’achat ou de vente de CFD, est sous la responsabilité exclusive de l’investisseur final. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées. Les performances passées ne sont pas nécessairement indicatives des résultats futurs, et toute personne agissant sur la base de ces informations le fait entièrement à ses risques et périls. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l'effet de levier. 82% de comptes d'investisseurs de détail perdent de l'argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent. Avec le Compte Risque Limité, le risque de pertes est limité au capital investi."

Partager :
Retour