Le marché pétrolier

Le marché pétrolier est avant tout le lieu de rencontre entre l’offre des producteurs et la demande des consommateurs. Le rapport de forces entre ces derniers permet d’établir le prix du pétrole, le plus souvent exprimé en dollar par baril.

Le pétrole brut est reconnu comme étant la matière première la plus indispensable , principalement parce qu'il est utilisé pour produire des combustibles liquides qui sont utilisés dans différents moyens de transport : maritime, terrestre et aérien. Il est également utilisé pour la production de lubrifiants, de paraffine, d'asphalte, de mazout, il est donc utilisé pour l'entretien des machines, la construction de routes, comme source d'énergie thermique, ainsi que pour produire de l'électricité. De plus, le pétrole est utilisé pour la production de nombreux matériaux synthétiques. 

Cependant, l'utilisation la plus importante du pétrole est la production énergétique. Actuellement, il représente environ 1/3 de l'approvisionnement énergétique mondial . Il n'est donc pas étonnant qu'il soit la matière première la plus échangée au monde, et donc de ce fait dispose d’une grande liquidité sur le marché. Le pétrole est très souvent qualifié de matière première stratégique et joue un rôle central dans la géopolitique des régions disposant de cette ressource.

World Energy Balance Review 2019, Source: IEA 

Tous les pays disposent de réserves stratégiques de pétrole (SPR). Ces réserves stratégiques ont pour but d’assurer la disponibilité de cette matière première en cas de guerre. 

La réserve stratégique des Etats-Unis est la plus grande réserve de pétrole connue au monde avec une capacité de 727 millions de barils. Les Réserves stratégiques américaines sont réparties entre 4 sites dans le Golfe du Mexique situés à proximité de raffineries : Bryan Mound et Big Hill dans le Texas, West Hackberry et Bayou Choctaw en Louisiane. 

La Chine à pour objectif de détenir près de 90 jours d’importations de pétrole, soit 600 millions de barils. En 2020, elle totalise près de 500 millions de barils de barils de SPR. Une partie de ces réserve est entreposée dans des cuves dans les ports de Dalian, Qingdao, Zhenhai et Zhouchan pour un total de 104 millions de barils. A l’image des Etats-Unis, la Chine a stocké une partie de ses réserves stratégiques dans des centres souterrains. La Chine totaliserait quatre centres de stockage souterrains dont un est situé à Huangdao. 

Certains pays comme le Japon, entreposent leurs réserves stratégiques dans des centres de stockage flottants. 

37,5 millions de barils dans le centre de stockage flottant d’Ore au Japon, source : Planet Labs

Qu'est-ce qui affecte les prix du pétrole ?

Le prix du pétrole brut réagit le plus aux changements liés à des facteurs fondamentaux : l'offre et la demande. La différence entre l'offre et la demande entraîne une augmentation ou une diminution des niveaux de stocks. Dans ce cas, la règle de base du marché fonctionne, à savoir que pour une grande quantité de produits sur le marché, le prix est bas. Cependant, en cas de pénurie, le prix peut augmenter fortement.

Le marché du pétrole est un marché équilibré et un excédent ou une pénurie ne représente généralement qu'une infime partie de l'offre (jusqu'à 1 à 2 %). En outre, la demande est inélastique par rapport au prix. Pour formuler cela simplement, nous faisons le plein d’essence dans nos véhicules, quel que soit le prix affiché. Par conséquent, les changements dans l'offre entraînent généralement des fluctuations de prix à court terme. Il faut beaucoup de temps entre le moment de l'exploration et du forage du premier puits et la production constante, de sorte que la production ne s'adapte pas toujours rapidement aux besoins du marché. Toutefois, si, pour une raison quelconque, une partie de la production est arrêtée, le prix peut réagir fortement (par exemple, en raison de grèves du personnel ou de tensions politiques à l’image de la production libyenne qui s’est soustraite de l’offre globale à hauteur de 1 million de baril par jour suite à un arrêt de production). Le fait qu'une grande partie de la production pétrolière provient de régions à stabilité géopolitique limitée n'est pas sans importance.

À quels rapports faut-il prêter attention ?

En ce qui concerne le marché pétrolier, il convient de prendre note de plusieurs rapports importants. Ces derniers sont publiés pour différentes périodes et à différents intervalles. Ceux publiés le plus fréquemment ont ont un  impact considérable sur l'évolution des cours.

  • Variation des stocks - le rapport sur les stocks de pétrole brut est publié chaque semaine (habituellement tous les mercredis à 17h30 ) par le ministère américain de l'énergie (DoE).

Ce dernier présente :

- L'évolution des stocks de pétrole aux États-Unis

- La variation des stocks à Cushing, le site de facturation du pétrole brut WTI, en Oklahoma, qui est une importante plaque tournante de la négoce de pétrole brut et a été le point de livraison des contrats de brut et donc le point de règlement des prix du West Texas Intermediate sur le New York Mercantile Exchange pendant plus de trois décennies.

Centre de stockage à Cushing dans l’Oklahoma, au 21 mars 2020, source : Planet Labs

Variations hebdomadaires des stocks de brut à Cushing hors SPR, source : eia

- La variation des stocks d'autres produits pétroliers, l'estimation de la production aux États-Unis, la demande implicite de pétrole et d'autres produits.

Il est important de noter qu'il s'agit d'un rapport hebdomadaire, donc il a un impact très important sur le marché pétrolier. Les stocks pétroliers américains représentent la grande majorité des réserves de pétrole de l'OCDE, c'est pourquoi le rapport du DoE a le plus de répercussions sur l'évolution des cours à court terme. La veille (le mardi à 23h30), le rapport sur les stocks de l'American Petroleum Institute (API) est publié. Dans ce rapport, les industriels et les autres acteurs du marché rendent librement compte des niveaux de stocks. Ce rapport peut montrer ce que l'on peut attendre du rapport du DoE le lendemain. Les données des deux rapports sont disponibles dans le calendrier économique sur la plateforme xStation !

  • Rapports de synthèse - il s'agit principalement de rapports de l'OPEP, de l'EIA mais également d'acteurs privés du marché, par exemple Bloomberg, qui fournit des estimations de production pour les plus grands producteurs à la fin de chaque mois. Les rapports ci-dessus sont publiés mensuellement, trimestriellement ou annuellement et montrent l’évolution de l’offre et de la demande. Ils présentent également des prévisions pour les périodes futures. Les rapports officiels de l’EIA seront incontournables car ils fourniront de précieuses informations sur les importations, exportations et les Réserves stratégiques (SPR), mais également sur l’activité des raffineries et les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis. 
  • Évolution du nombre de plates-formes pétrolières - ce rapport est crucial principalement pour les États-Unis. Aujourd'hui, la grande majorité de la production aux États-Unis provient du schiste, et le maintien de la production aux États-Unis exige un remaniement constant des plates-formes pétrolières. Un grand nombre de plates-formes pétrolières en activité signifie des investissements importants sur le marché pétrolier et indique une production plus élevée. Le nombre de plates-formes pétrolières en activité dépend dans une large mesure des prix du marché. Il est généralement publié le vendredi après-midi. Ces données sont disponibles dans le calendrier économique sur la plateforme xStation !
  • Rapport COT / CFTF - les investisseurs et les opérateurs de marché sur les contrats à terme doivent fournir des informations sur le montant de leurs positions sur le marché pétrolier. Le rapport de la CFTC pour la plupart des marchés aux États-Unis est publié chaque vendredi à 22h30 . Le rapport de l'ICE est publié le lundi.

Grâce aux informations sur le nombre de positions courtes et longues et leur différence, il est possible de déterminer le sentiment du marché. Un sentiment trop élevé peut entraîner une correction des prix. IMPORTANT ! L'indicateur de données COT est disponible sur la plateforme xStation, ces données sont donc consultables directement à partir de la plateforme xStation !

Pourquoi les investisseurs se tournent-ils vers le pétrole ?

Le pétrole est le produit de base le plus important au monde et est souvent perçu comme un baromètre économique. En plus de cela, l'importance de ce marché rend les échanges fluides et continus, les transactions peuvent être conclues du lundi au vendredi presque 24 heures sur 24, ce qui est également important dans le contexte des coûts de transaction. Le prix du pétrole, tout comme les indices boursiers, peut refléter la situation économique. Toutefois, dans le cas du pétrole, l'offre et la demande actuelles sont plus significatives. Cela implique également que certains investisseurs choisissent le pétrole comme un marché qui reflète mieux la situation actuelle que les actions.

Quelles sont les différences fondamentales entre le pétrole Brent et le pétrole WTI ?

On parle le plus souvent de deux référentiels pétroliers sur ce marché : Le Brent et le WTI. Néanmoins, il existe un plus grand nombre de qualités de pétrole, en fonction des propriétés ou du lieu d'extraction. Le prix dépend également de la localisation du pétrole et donc du coût de transport.

Les principaux benchmarks pétroliers.. Source: Intercontinental Exchange (ICE)

Le pétrole brut Brent (OIL) - provient de 15 champs pétrolifères situés en mer du Nord. Le pétrole Brent  porte le nom d’un gisement pétrolier découvert en 1971 au large de l’Ecosse. Son cours détermine le prix de 60% des pétroles extraits dans le monde. Sa faible teneur en soufre, inférieure à 0,37 %, indique qu'il s'agit d'un pétrole non corrosif, et sa faible densité lui permet d'être qualifié de léger, idéal pour la production de diesel et d'essence. On estime que près de 70 % des transactions pétrolières mondiales sont effectuées sur le Brent. Les contrats à terme sur le Brent sont cotés sur le London Intercontinental Exchange (ICE).

Le pétrole brut WTI (OIL.WTI) - West Texas Intermediate, est extrait aux États-Unis, au Texas. En raison de sa teneur en soufre, qui est inférieure à 0,24 %, il est appelé "sweet and light oil" car il a une faible densité. Le brut WTI est le sous-jacent des contrats à terme sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX). Il se caractérise par une grande qualité, l'une des plus élevées au monde.

La différence de valeur entre le pétrole brut Brent et le pétrole brut WTI, c'est-à-dire le différentiel, est favorable au pétrole WTI, qui a de meilleurs paramètres de densité et de teneur en soufre.

Une autre référence du marché pétrolier est le Dubaï Crude, beaucoup moins répandu que le Brent et le WTI pour le trading en occident.

Classification des différentes qualités de pétrole selon la teneur en soufre et l’API, source : Global Platts Analytics

Comment investir dans le pétrole avec XTB ?

La façon la plus simple de s'exposer au pétrole est de trader les CFD OIL ou OIL.WTI. Les contrats sur différence sont des instruments extrêmement attrayants qui présentent de nombreuses caractéristiques avantageuses, ce qui confère à ce produit son caractère unique :

  • Produits dérivés dont le prix est indexé sur le prix du sous-jacent
  • Effet de levier disponible
  • Possibilité d'investir à la fois à la hausse et à la baisse

La possibilité de prendre des positions longues (ordre d'achat) ou courtes (ordre de vente) en combinaison avec l'utilisation du mécanisme de levier financier fait de ces types de contrats l'un des instruments les plus flexibles et les plus populaires actuellement sur les marchés financiers.

XTB propose des contrats en CFD sur le pétrole brut Brent (OIL) et  le pétrole brut WTI (OIL.WTI), c'est-à-dire des instruments dont le prix est basé sur le prix actuel du pétrole brut Brent et WTI, côtés sur le marché organisé.

Le système de transaction xStation, qui est un outil de trading exhaustif, vous donne en outre la possibilité de sécuriser rapidement et facilement les transactions, ce qui est particulièrement nécessaire lorsque vous investissez dans des instruments à effet de levier. Sur xStation, grâce à la calculatrice intégrée dans la fenêtre d'ordre, vous pouvez définir l'ordre Stop Loss ou Take Profit en fonction des hypothèses résultant de votre propre stratégie d'investissement.

Source: xStation

Pour commencer à investir dans le marché pétrolier, il suffit d'ouvrir un compte de trading. Le processus d'ouverture de compte chez XTB se déroule principalement en ligne et ne dure que quelques minutes. Afin de vérifier le système de transaction de la xStation et de tester votre propre stratégie de trading, il est judicieux d'ouvrir un compte de démonstration gratuit avec un capital virtuel.

Chez XTB, les CFD sont basés sur des contrats à terme cotés en bourse, qui expirent chaque mois. XTB propose des CFD avec une date d'expiration de 365 jours (ne s'applique pas aux CFD basés sur des actions et aux ETF) afin que nos clients n'aient pas à fermer une position basée sur une échéance de contrat mensuelle et se voire contraint d'initier une nouvelle position. De cette manière, les clients peuvent conserver en permanence, jusqu'à 365 jours, un contrat CFD basé sur le cours du pétrole, sans avoir à ouvrir de nouvelles positions chaque mois, comme c'est le cas sur le marché sous-jacent (le marché à terme). Habituellement, le passage à l'échéance suivante se fait quelques jours avant la date d'expiration du contrat à terme sous-jacent. Nous vous informerons des prochaines dates de rollover dans les actualités consultables à partir de la plateforme xStation.

Indicateurs avancés et “veille” pétrolière

Le pétrole sera une ressource énergétique stratégique pendant longtemps encore. Le rapport entre l'offre et la demande peut avoir un impact considérable sur le prix. Dans le cas du marché pétrolier, il est extrêmement important de suivre la publication de rapports importants qui peuvent intensifier la volatilité du marché. 

Depuis la crise du coronavirus, des indicateurs avancés sont utilisés par les opérateurs du marché pétrolier afin d’estimer l’offre ou d'anticiper la reprise de la demande mondiale suite aux mesures de confinement appliquées à travers le monde. 

Nous allons à présent citer certains de ces indicateurs, en débutant par ceux permettant d’anticiper l’offre, pour terminer par les indicateurs de reprise de la demande, notamment suite à la propagation du COVID19. 

  • Les données relatives au trafic automobile 

Données relatives au trafic aux Etats-Unis et en France, source : Apple

La reprise de la demande mondiale de pétrole, notamment suite à la reprise de nos économies après plusieurs semaine de confinement, peut être estimée indirectement grâce aux données relatives au trafic automobile. Il faut garder à l’esprit que le choc de demande suite à la pandémie de coronavirus a été causée par un arrêt de l’industrie et du trafic automobile. 

  • Les émissions de dioxyde d’azote 

Les émissions de dioxyde d’azote permettent également  de constater des signes de reprise, étant donné que ces émissions sont issues de la combustion de carburant par les véhicules, les centrales électriques et l’industrie. La NASA répertorie depuis 2004 des images prises quotidiennement des émissions de dioxyde d’azote. Ces images sont utilisées par les opérateurs du marché pétrolier afin de constater la hausse des émissions de dioxyde d’azote, afin de confirmer notamment la reprise de l’industrie. 

Deux captures des émissions de dioxyde d’azote, l’image du haut a été prise le , celle du bas le . Les zones en rouges mettent en évidence ces émissions. Nous pouvons donc constater l’effet du confinement sur la seconde image, avec des zones en rouge nettement atténuées par rapport à la première capture. Souce : NASA

  • L’activité des raffineries 

L’activité des raffineries, notamment le débit mensuel constaté dans ces dernières, est une indication précise de la demande de pétrole d’un pays. Le débit journalier des raffineries chinoises en avril 2020 a permis d’estimer à 13,16 millions de barils la demande de pétrole journalière pour le mois d’avril. En comparant aux 13,7 millions de barils par jour en décembre 2019, cela permet de confirmer la reprise de la demande chinoise  de pétrole.